AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (annexe 2) état des connaissances sur la magie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Poudlard

MESSAGES : 284
ft + © : © unicorn (avatar)
RELIGION : les fantômes de Poudlard

MessageSujet: (annexe 2) état des connaissances sur la magie.   Sam 24 Déc - 16:18

ANNEXE 2



En l'an de grâce 1005 de notre ère, le monde magique n'en est en réalité pas un. Trop peu de sorciers sont en effet conscients de leurs pouvoirs, et conscients qu'ils ne sont pas seuls à en être dotés. Aussi, appartenir à une communauté magique n'a pas beaucoup de sens, voire aucun (sauf pour quatre visionnaires dont les noms n'ont pas tout à fait été oubliés), car il n'existe que quelques grandes familles qui cultivent un savoir parfois archaïque et surtout extrêmement incomplet sur la magie. Seuls quelques aventuriers se sont risqués à quitter leur foyer, à voyager pour découvrir et étudier la faune et la flore aux propriétés magiques, et effectuer certaines expériences, créant ainsi des potions et des sortilèges. Ainsi, à part quelques grimoires très précieux, rares et onéreux, les sorciers ignorent pratiquement tout de ce qui les entoure ! Voici donc l'état de nos connaissances actuelles en matière de magie, véritables études dont nous vous fournissons ci-dessous, un résumé qui pourra être complété à tout moment.

Nous ignorons tout de la façon dont est transmise la magie ! Il ne saurait donc exister de familles de sang-purs qui tenteraient de préserver à tout prix leur sang magique. Les alliances par mariage suivent des logiques avant tout politiques et nobiliaires, y compris chez les sorciers.
Il se peut que votre belle-famille ne soit pas tout à fait ravie de rencontrer une génération entière de sorciers.


Dernière édition par Poudlard le Mar 28 Nov - 23:01, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Poudlard

MESSAGES : 284
ft + © : © unicorn (avatar)
RELIGION : les fantômes de Poudlard

MessageSujet: Re: (annexe 2) état des connaissances sur la magie.   Jeu 16 Fév - 9:24

BESTIAIRE DES CREATURES MAGIQUES

Les créatures magiques sont encore méconnues. Même les plus sages et les plus expérimentés des sorciers ne sont pas encore parvenus à démêler la légende, le mythe et le conte de la réalité, malgré de nombreuses enquêtes, qui se révèlent être des études extrêmement complètes de la nature, du milieu, du régime alimentaire, des habitudes, des caractéristiques et surtout du degré de dangerosité de certaines de ces créatures. Les moldus mêmes ne peuvent parfois les éviter, poussant certains sorciers à se lancer dans de véritables quêtes pour préserver ces innocents. D'autres créatures, plus petites, moins notables, sont tout spécialement facile à capturer et utiles pour la fabrication de potions, philtres, élixirs et autres herbicides, si bien que nous préférons les sauvegarder pour plus tard.

(elfes de maison)


On ignore à quand remonte la découverte de ces petits êtres magiques à la peau grise et ridée sur les os fins tels des chauve-souris dont on aurait coupé les ailes et rajouté des jambes ; toujours est-il que désormais domestiqués, doués de parole et de bonnes manières, ils servent fréquemment d'esclaves dans les plus prestigieuses familles de sorciers, ou du moins celles qui ont les moyens de dissimuler leur existence à l'ensemble de leurs employés moldu. Bien souvent maltraités, ils peuvent gagner leur liberté si leur maître leur offre un vêtement ou un simple bout de tissu.

(dragons)


Ces créatures mythiques et sauvages sont moins rares que l'on pourrait le penser ; la seule espèce dont nous ayons connaissance est nommée le Vert Gallois, pour la couleur caractéristique de ses écailles parfaitement lisses, ses fières origines. Son rugissement est d'ailleurs étrangement mélodieux. S'il affectionne les hautes montagnes enneigées creusées de cavernes suffisamment grandes pour l'accueillir, il n'a pas peur de sortir régulièrement de sa taverne pour se repaître de moutons et... d'êtres humains. Même les moldus ne peuvent nier l'existence de dragons, tant ils sont difficiles à dissimuler !  

(basiliques)


Le premier sorcier à avoir élevé un basilic était Herpo le Fou, un mage noir ayant vécu dans la Grèce Antique. Par on ne sait quel excès de démence, il eut l'idée de faire couver un œuf de poule par un crapaud, donnant naissance au tout premier spécimen de serpent géant. Un simple contact direct avec ses yeux jaunes tue immédiatement, tandis qu'un contact indirect mène à être pétrifié. On ne sait s'il en existe un aujourd'hui, et si c'est le cas, on ignore tout de la façon de s'en débarrasser.

(centaures)


Gare à celui qui osera traiter un centaure de demi-race ! Ils ont beau avoir un torse, des bras et un visage humain, le bas de leur corps lui, est celui d'un cheval. La peau halée et les cheveux souvent longs et sombres, ils sont extrêmement respectés par l'ensemble des sorciers et des sorcières les plus renseignés. En effet, les deux communautés nourrissent des liens très forts, en particulier entretenus par les sorciers : ceux-ci essaient de délier les langues des centaures, afin d'accéder à leur savoir inestimable sur la magie et les créatures magiques.

(licornes)


Les tapisseries qui recouvrent les pierres grossières des châteaux ne sont pas le fruit de l'imagination hallucinatoire de moldus un peu fêlés ; ces majestueux animaux, reconnaissable à l'unique corne enroulée qui trône fièrement sur leur front, sont considérés par ceux qui ont la chance de connaître leur existence, comme les plus purs et les plus divins qui soient sur terre. Si l'on a reporté aucune occurrence, tuer une licorne représenterait un véritable crime aux conséquences terribles pour le coupable.

(géants)


Tout comme les dragons, ces humanoïdes pouvant atteindre jusqu'à vingt cinq pieds de haut, vivent dans les montagnes en tribus et n'en sortent que quand l'appel de la faim se fait sentir. Les sorciers les considèrent comme les bêtes les plus stupides qui soient, capables de s'entre-tuer au moindre désaccord.

(phénix)


À la grande surprise des moldus qui ont croisé son chemin, le phénix est une sorte de cygne immense au plumage aussi écarlate qu'un brasier et à la queue aussi longue que celle d'un paon. Ses puissantes ailes lui permettent de transporter les charges les plus lourdes, et doué d'un cœur immense, il a parfois sauvé les plus graves blessés en laissant couler une larme sur la plaie ouverte. Mais surtout, la grande particularité de ces créatures, c'est qu'une fois le vieil âge arrivé, elles se consument d'elles-mêmes avant de renaître sous la forme d'un oisillon dans les cendres de leur précédent être. On sait qu'ils logent leurs nids sur les plus hauts sommets possibles.

(sombrals)


Détestés par les sorciers, ces chevaux ailés au corps squelettique dépourvu de poils, sont synonymes de mauvais présage et de mort. De fait, seuls les sorciers ayant été les témoins d'un décès peuvent les voir. À l'état sauvage, ce sont des créatures méfiantes et agressives qu'il vaut mieux éviter, bien que certains sorciers essaient d'en apprendre plus sur leur régime alimentaire et leur faculté à voler.

(kelpy)


Démon des eaux prenant la forme d'un cheval, d'une femme ou d'un homme, le Kelpy est bien connu des moldus et des sorciers, car il hante les lochs et les rivières qui fournissent les villages en eau. Il laisse ses victimes approcher pour les inviter à monter sur son dos, avant de regagner les profondeurs de son habitat pour dévorer sa proie.


Dernière édition par Poudlard le Ven 17 Fév - 0:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Poudlard

MESSAGES : 284
ft + © : © unicorn (avatar)
RELIGION : les fantômes de Poudlard

MessageSujet: Re: (annexe 2) état des connaissances sur la magie.   Jeu 16 Fév - 9:25

FLORE MAGIQUE



Si les créatures magiques restent en grande partie inconnues et méconnues, nos connaissances en matière de plantes, racines, fruits, fleurs aux propriétés exceptionnelles sont un peu plus consistantes (du moins pour les plus inoffensives d'entre elles). En effet, beaucoup de recettes de potions circulent depuis l'Antiquité, sur d'anciens parchemins qui sont peu à peu consignés dans des grimoires familiaux, qui décrivent ces ingrédients, depuis leur aspect, leur environnement, leur gestation jusqu'à leur usage. Nous vous faisons part ici des conclusions tirées par les grands spécialistes de la flore magique.
>


Dernière édition par Poudlard le Ven 17 Fév - 0:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Poudlard

MESSAGES : 284
ft + © : © unicorn (avatar)
RELIGION : les fantômes de Poudlard

MessageSujet: Re: (annexe 2) état des connaissances sur la magie.   Jeu 16 Fév - 9:26

SORTS ET SORTILEGES CONNUS

La magie peut être tantôt facétieuse, tantôt pratique, tantôt bénéfique, tantôt maléfique. Tout dépend de l'usage qu'en font ses maîtres qui n'en sont pas tout fait à fait : les sorciers. Encore aujourd'hui, la frontière entre magie blanche et magie noire est encore très fine et surtout très floue, car les expérimentations successives menées par les sorciers sont toujours tournées vers un résultat incertain... Ainsi, la classification des sorts peut-être changeante, et les plus difficiles à maîtriser, et qui nécessitent un long et difficile apprentissage sont signalés en italique.
Wingardium Leviosa : accompagné du bon geste, ce sort permet de faire léviter toutes sortes d'objets.
Accio : né dans l'Antiquité, il permet d'attirer rapidement un objet à soi et de le faire atterrir dans sa main.
Alohomora : inventé par le bandit Oswald, il crochète les serrures des portes et des fenêtres qui ne sont pas enchantées.
Aparecium : il révèle les encres cachées ou invisibles à l'œil nu.
Ascendio : sort aux racines latines, il propulse le sorcier vers le haut quand il est lancé.
Assurdiato : émet un bourdonnement lancinant à l'origine indiscernable à la victime, afin de cacher à ses oreilles des conversations privées.
Brackium Emendo : il s'agit d'un sort de soin capable de remettre n'importe quel os brisé en place.
Collaporta : bloque les interstices (portes, fenêtres, coffres) par une étrange matière visqueuse.
Confundo : sortilège de confusion, qui désoriente la victime.
Cracbadaboum : coutures et tissus craquent instantanément.
Expelliarmus : sortilège très apprécié des sorciers audacieux qui apprécient les duels, car il désarme immédiatement l'adversaire.
Finite Incantatem : met instantanément fin à tout sort.
Levicorpus : l'adversaire se retrouve pendu par les pieds dans le vide instantanément.
Locomotor Mortis : bloque les jambes de la victime, le faisant tomber à terre.
Lumos : la baguette émet une lueur plus ou moins forte afin d'éclairer l'environnement du sorcier. (sort contraire : nox)
Oubliettes : efface la mémoire d'une personne, à court, moyen ou long terme selon la puissance du lanceur.
Pointe-au-nord : très utiles aux navigateurs, cette formule fait apparaître une boussole qui pointe le Nord.
Portus : permet de transformer n'importe quel objet en portoloin.
Prior Incantato : sort préféré du personnel de Poudlard, il permet de savoir qu'elle est le dernier sort pratiqué par une baguette (idéal pour démêler un duel sauvage parmi les élèves).
Protego : sort de protection qui peut aller du simple bouclier, au véritable dôme protecteur qui repousse n'importe quel sortilège.
reparo : permet de réparer n'importe quel objet, jusqu'aux façades des maisons.
Silencio : force aussitôt la personne visée au silence total.
Specialis Revelio : révèle si un objet est magique ou non.
Stupefix : empêche tout mouvement chez un adversaire.

LES SORTILEGES IMPARDONNABLES

Il n'existe aucune institution pour punir quiconque aurait le dessein terrible de lancer l'un d'entre eux, pourtant, un tabou terrible entoure ces trois sortilèges impardonnables. Ils sont bien sûr, allègrement pratiqués des sorciers, sur les moldus ou entre eux, mais c'est au risque d'être rejeté à jamais de cette petite communauté.
Avada Kedavra : il provoque instantanément la mort de la victime.
Endoloris : il cause une souffrance terrible à la victime, pouvant aller jusqu'à lui faire perdre l'esprit.
Impero : sortilège impardonnable, le lanceur peut contrôler les faits et gestes de sa victime.
Legilimens : sortilège vu d'un très mauvais œil, il permet de lire les pensées de la victime de façon plus ou moins claire.
Serpensortia : sortilège vu d'un très mauvais œil car encore très instable, il fait jaillir un serpent ou plusieurs serpents pouvant atteindre des tailles colossales. Aucun sorcier ne le maîtrise et n'est certain d'en sortir indemne.


Dernière édition par Poudlard le Ven 17 Fév - 0:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Poudlard

MESSAGES : 284
ft + © : © unicorn (avatar)
RELIGION : les fantômes de Poudlard

MessageSujet: Re: (annexe 2) état des connaissances sur la magie.   Jeu 16 Fév - 9:26

SCIENCE DES POTIONS ET ELIXIRS

Si nous disposons de quelques connaissances solides au sujet des plantes magiques et certaines propriétés de créatures exceptionnelles, les recettes de potions ne courent pas les rues. Il s'agit plutôt de remèdes de grand-mère passées de générations en générations, dissimulées dans de vieux journaux intimes jalousement conservés... Et vous comprendrez que les mages scientifiques qui se risqueraient à expérimenter certains mélanges... explosifs... ont extrêmement peur pour plus que leurs poils de nez. Si cependant vous vous sentez l'âme courageuse, n'hésitez pas à effectuer un lancer de dé. En attendant, voici les quelques décoctions largement répandues dans l'actuel monde sorcier.
philtres d'amour : ces potions extrêmement particulières figurent parmi les plus prisées, bien que beaucoup de charlatans tentent de faire leur beurre sur le dos de clients un peu crédules... Des ingrédients tels que les écailles de salamandre, les oeufs de serpencendres (seule information que nous ayons au sujet de ces créatures), les épines et les pétales de rose, et un cheveu ou un ongle de l'être aimé entrent dans la composition de ces philtres. S'ils sont efficaces pour imiter une obsession et un grand intérêt, ils ne sauraient cependant créer un vrai sentiment d'amour sincère, ni durer éternellement.

(élixirs d'euphorie)


Si vous n'en pouvez plus des râles interminables et des mines grises de vos aïeux, ces potions sont faites pour vous ! La préparation reste compliquée, et une erreur coûteuse, mais les résultats sont étonnants : le sourire, puis l'hilarité, et enfin un sentiment de félicité s'emparera de vos proches. Pour cela, il vous faudra réunir de la menthe poivrée, du jus de figue, des épines de porc-épic, sept fèves soporifiques et une infusion d'armoise dans un chaudron rempli d'eau chaude. La recommandation principale est de bien maîtriser vos cuissons, car il vous faudra chauffer l'eau à différentes températures pour obtenir des couleurs différentes, et éviter les effets secondaires (comme l'impossibilité de calmer votre désormais victime).

(herbicides)


L'entretien du jardin est un véritable calvaire pour vous et les mauvaises herbes envahissent votre terrain autrefois verdoyant ? Les herbicides sont des recettes très courantes et très populaires dans le monde sorcier, car elles peuvent tout terrasser sur leur passage. Il faut donc être très prudent dans les dosages et très rigoureux sur les temps de cuisson. Pour les préparer, il vous faudra réunir du mucus de veracrasse, du jus de Horglup et de la poudre fine d'épine de pins. Laissez mijoter très strictement une heure durant votre décoction avant de l'appliquer goutte par goutte sur les plantes dont vous souhaitez vous débarrasser.

(polynectar)


Cette potion très particulière est l'une des plus anciennes découvertes, mais il faut avouer qu'elle est aussi la plus instable de toutes... Si préparée avec énormément de prudence et très peu d'erreurs, elle permet au buveur de prendre l'apparence d'une autre personne dont elle aura prélevé un cheveu ou un ongle (à éviter cependant avec les animaux). Il vous faudra plus d'un mois pour arriver à un résultat à peu près convaincant (un aspect boueux, grumeleux, peu engageant) ainsi qu'une longue liste d'ingrédients, dont certains manquent pour garantir la stabilité du breuvage : des sangsues, de la peau de serpent, de la poudre de corne de bicorne, de la sisymbre cueillie à la pleine lune, et une partie de la personne dont vous souhaitez prendre l'apparence.

(somnifères)


Bla
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (annexe 2) état des connaissances sur la magie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(annexe 2) état des connaissances sur la magie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ► Fiche Annexe : Les interdits de la magie
» Annexe 4 ■ La magie
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort
» [skin]Magie sur ma skin de chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PRELUDE :: ENCYCLOPEDIE :: GRIMOIRE-
Sauter vers: